Le forum de Emmanuel Moire et Anne-Laure Girbal


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Françoise d'Aubigné (derniere epouse du roi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vivie
Admin fan de son Anne-Laure...
Admin fan de son Anne-Laure...
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Françoise d'Aubigné (derniere epouse du roi)   Mer 29 Mar - 16:06


Françoise d'Aubigné est née le 24 novembre 1635 à la prison de Niort, geôle de son père le fils du non moins célèbre Agrippa d'Aubigné. Née catholique, elle passera sa petite enfance chez Mme de Vilette sa tante huguenote à Mursay. Ensuite, elle va avec ses parents à la Martinique où son père est nommé gouverneur de Marie-Galante, séjour qui lui vaudra le surnom de "belle indienne". A son retour , elle est prise en charge par Mme de Neuillant sa marraine qui la place immédiatement chez les Ursulines afin qu'elle soit de nouveau convertie au catholicisme. En avril 1652, à l'âge de seize ans, elle épouse le paralytique poète Scarron de quarante-deux ans son aîné, protégé de Mme de Neuillant à qui elle répondit lors de cette offre inattendue pour une jeune fille sans dot " J'aime mieux l'épouser qu'un couvent." A vingt-cinq, elle devient veuve et si Scarron lui a inculqué une grande culture, il la laisse sans le sou. De son mariage Françoise a gagné l'art de plaire et en a conservé les relations, ainsi Anne d'Autriche sollicitée par des amis communs accorde à la veuve Scarron une petite pension. A la mort de la reine mère, sa pension est rétablie par une Mme de Montespan non encore favorite ; les deux femmes se sont rencontrées chez le maréchal d'Albret proche de Scarron. Si Athénaïs de Montespan pense à elle pour devenir la gouvernante des bâtards royaux, c'est que la veuve Scarron a su la divertir et qu'elle est discrète mais aussi et surtout parce que Françoise sait bien que l'on gagne toujours à servir le roi. Gouvernante, elle le devient en 1669 à la naissance d'une première fille puis un second enfant arrive en 1670, peu après le décès du premier enfant, elle s'installe à Vaugirard et quitte brusquement la scène du monde et y rencontre pour la première fois le roi qui s'y aventure pour voir ses enfants. Elle réapparaît à la cour en 1673 lors de la légitimation des bâtards royaux. Sa véritable relation avec le roi débute en 1675, d'ailleurs Louis XIV écrit dans son journal "il y a quelques jours, un gentilhomme de gris vêtu, peut-être un prince errant incognito entreprit durant la nuit une nymphe égarée dans le parc de Saint-Germain. Il savoit le nom de cette nymphe qu'elle était belle, bonne, pleine d'esprit mais sage. La nymphe cependant se laissa faire et ne lui refusa aucune faveur. Cette nymphe ressemblait à s'y méprendre à Mme Sc. ; et je crois deviner qui était le prince vêtu de gris. Ce prince est comme moi, il déteste les femmes légères, il honnit les prudes, il aime les sages.", sa faveur commence à se déclarer lorsque en 1675, le roi la nomme "Mme de Maintenon", balayant ainsi le vieux poète Scarron. Par la suite tout s'accélère, sa faveur grandit, elle forme avec le roi le vrai couple parental des bâtards dont le duc du Maine. En 1683, la reine Marie-Thérèse meurt, le roi épouse Mme de Maintenon dans la nuit du 9 au 10 octobre 1683. Ce mariage reste secret mais le doute plane sur la cour, Ezechiel Spanheim, ambassadeur de Brandebourg, écrit que "ce commerce (entre le roi et la marquise), qu'on attribua longtemps qu'à une pure estime et aux seuls agréments de l'esprit et de l'humeur de la dame, a paru si grand et si particulier dans la suite, que le bruit sourd se répandit que le roi l'avait épousée secrètement (...). Cette créance qui fut d'abord prise pour une ces chimères de cour à tourner en ridicule un attachement si extraordinaire dans la suite n'a point paru mal fondé à la plupart des gens mais avoir même d'assez grands préjugés pour l'affirmer. Ceux qui en sont persuadés (...) ne peuvent que l'imputer au penchant du roi à la dévotion, à une mortification de ses sens, à une pénitence de ses amours criminels, et à une conduite particulière par où elle a su engager en premier lieu toute l'amitié et la confidence de Sa Majesté, et en suite , par crainte de retomber en ses faiblesses passées, ou par la considération même de ses infirmités suivies, la porter ( si ces bruits sont véritables) à en faire non seulement sa confidente mais sa femme légitime.".
Elle fait planer sur la cour une ère de dévotion et de rigueur, d'ailleurs les historiens se sont beaucoup interrogés et s'interrogent encore sur le rôle réel joué par Mme de Maintenon, accusée de tous les maux (révocation de l'Edit de Nantes, par exemple, dont nous savons qu'elle ne fut en aucun cas responsable), il convient de modérer son influence auprès du roi, même si sa présence a pu jouer parfois un rôle non négligeable. Le roi crée pour elle Saint Cyr, maison d'éducation des jeunes filles nobles pauvres, lieu où elle se retirera à la mort de son mari en 1715 et y mourra le 15 avril 1719

----------------------------------------------------------

Petite fille d'Agrippa d'Aubigné, Françoise naîtra catholique le 24 novembre 1635 à la prison de Niort. Elevée à Mursay par sa tante huguenote madame de Villette, elle séjournera ensuite à la Martinique où son père sera nommé gouverneur de Marie-Galante. Ce séjour lui vaudra le surnom de "belle indienne".


Françoise sera placée par sa marraine, madame de Neuillant, chez les Ursulines à son retour en France afin de revenir à la religion catholique. Elle épousera à l'âge de dix-sept ans, l'auteur paralytique Paul Scarron, de quarante-deux ans son aîné et ami des frondeurs. Ce dernier tenait un salon réputé fréquenté par Ninon de Lenclos, Nicolas Fouquet, Isaac Benserade, Guillaume Colletet, François de Maynard Tristan L'Hermite, Jean Chapelain, Jean-Louis Guez de Balsac, Jean Racine, Jean Renaud de Segrais, Gilles Ménage, le poète-médecin Hippolyte Pilet de La Mesnardière qui soignera le cardinal Richelieu, le duc de Sully, Henri de la Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne; Michel Jérôme Moreau, le peintre Mignard, Louis-François-Armand du Plessis, duc de Richelieu; François le Méthel de Boisrobert, Gilonne d'Harcourt, comtesse de Fiesque; Madame de la Sablière, la marquise de Montespan, et Madame de Sévigné.

Devenue veuve à vingt-cinq ans, Françoise d'Aubigné conservera les relations de son défunt mari, unique bien laissé en héritage. La reine mère Anne d'Autriche lui accordera alors une petite pension. Athénaïs de Montespan nommera Françoise gouvernante en 1669, afin de prendre en charge les enfants nés de sa relation avec Louis XIV. La légitimation des bâtards royaux la conduira à Versailles en 1673.

Françoise d'Aubigné deviendra la maîtresse du Roi Soleil en 1675. Ce dernier écrira alors dans son journal : "...il y a quelques jours, un gentilhomme de gris vêtu, peut-être un prince errant incognito entreprit durant la nuit une nymphe égarée dans le parc de Saint-Germain. Il savait le nom de cette nymphe qu'elle était belle, bonne, pleine d'esprit mais sage. La nymphe cependant se laissa faire et ne lui refusa aucune faveur. Cette nymphe ressemblait à s'y méprendre à Mme Sc. ; et je crois deviner qui était le prince vêtu de gris. Ce prince est comme moi, il déteste les femmes légères, il honnit les prudes, il aime les sages."

Nommée Madame de Maintenon en 1675, elle épousera secrètement Louis XIV dans la nuit du 9 au 10 octobre 1683. Ezechiel Spanheim, ambassadeur de Brandebourg, écrira que "ce commerce, qu'on attribua longtemps qu'à une pure estime et aux seuls agréments de l'esprit et de l'humeur de la dame, a paru si grand et si particulier dans la suite, que le bruit sourd se répandit que le roi l'avait épousée secrètement ... Cette créance qui fut d'abord prise pour une ces chimères de cour à tourner en ridicule un attachement si extraordinaire dans la suite n'a point paru mal fondé à la plupart des gens mais avoir même d'assez grands préjugés pour l'affirmer. Ceux qui en sont persuadés ... ne peuvent que l'imputer au penchant du roi à la dévotion, à une mortification de ses sens, à une pénitence de ses amours criminels, et à une conduite particulière par où elle a su engager en premier lieu toute l'amitié et la confidence de Sa Majesté, et en suite, par crainte de retomber en ses faiblesses passées, ou par la considération même de ses infirmités suivies, la porter à en faire non seulement sa confidente mais sa femme légitime".

Le roi créera pour elle Saint-Cyr, maison d'éducation des jeunes filles nobles pauvres où elle se retirera à la mort de son mari en 1715, jusqu'à son décès le 15 avril 1719

_________________
"La vie passe et elle poura bien passer, la vie passe et je voudrais la passée avec toi....."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manuetannelaure.jeun.fr
¤Luciolle¤
Admin fan de ses 2 anges...
Admin fan de ses 2 anges...
avatar

Nombre de messages : 200
Localisation : La ville Rose
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Françoise d'Aubigné (derniere epouse du roi)   Jeu 30 Mar - 12:24

rooooo !! merci en plus j'adore cette photo !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chiteninie.skyblog.com
Manu merwan
Fan de ses chouchous
Fan de ses chouchous
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 34
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: merci   Dim 20 Aoû - 21:50

merci pour le resumer de le vie de francoise
cathialine elle joue trop bien elle la 1 belle voix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les7belles-voix.realbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Françoise d'Aubigné (derniere epouse du roi)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Françoise d'Aubigné (derniere epouse du roi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» My Mention of Françoise
» Johnny et Françoise...
» Françoise et le ski
» La poésie des autres pour Françoise....
» Poème dédier à Françoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Emmanuel Moire et Anne-Laure Girbal :: Le Roi Soleil :: Leurs Personnages-
Sauter vers: